CVStreet – Transmédia pour la Nation

Portraits-CVStreet

CVStreet a un site internet qui permet de voir de quoi on parle, mais globalement, c’est une idée cool, un film sympa sur cette idée, et le temps que ce film se fasse, une idée qui essaime et qui devient réalité.

Le film sera bientôt en salle, et c’est celui que j’ai choisi d’analyser pour un partiel, moi l’étudiant dans une discipline au nom barbare de « storytelling transmédia ».

Voici en substance ce que j’y ai raconté :

La mise en relation des demandeurs d’emplois avec ceux susceptibles d’en offrir – c’est la mission que se donnent les héros de CVStreet – relève de la communication la plus fondamentale : chacun émet des signaux dans l’espoir qu’ils cheminent jusqu’à l’autre.

Pour cela deux solutions : imiter le CM compulsif et émettre dans toutes les directions, ou viser la bonne fenêtre et faire mouche.

Devant ce choix, les inventeurs de CVStreet n’ont pas tergiversé : ils ont fait les deux. Ils balancent leur message sur tous les canaux, des murs de Marseilles aux ondes hertziennes, avec un passage par les salles obscures – et bien sûr ils tissent aussi leur toile dans le cloud. Mais quelle espèce de message est assez fiable pour rester percutant et fidèle à son auteur jusqu’aux confins des réseaux sociaux ?

…une œuvre performative bien-sûr ! Performative, l’œuvre transmédia CVStreet l’est jusqu’au bout des ongles ; je m’en vais le démonter.

[L’idée de base, c’est de court-circuiter l’horrible processus de la recherche d’emploi et d’aller le trouver soi-même, en placardant les murs de Marseilles d’une multitude de CV-affiches.. CV, mur, CVStreet…yeeah, on y est.]

Lorsque le message est « faites-le vous-même », les auteurs réalisent un film artisanal… Aussi simple qu’efficace.

Notons qu’aucun spectateur ne peut se protéger de cet appel à l’action : la lutte contre le chômage est étendue dans le film à la lutte contre l’isolement… « Ose donc prétendre, toi qui ne connaîtrais ni chômeur ni employeur, ose prétendre que jamais tu ne croises une personne souffrant l’isolement, dans la cage d’escalier ou au loin de la machine à café. »

Enfin, l’appel à l’action qu’est le film se ponctue par une harangue artistique au spectateur : comme pour lui dire « EH ! C’est pas qu’un film sympa, tu peux vraiment te bouger ! », l’une des dernières images du film glisse dans un écran de télévision, par un zoom arrière qui fait rentrer l’image dans l’image. Par cette mise en abîme, le spectateur voit son environnement rentrer dans la fiction…et la fiction faire irruption dans son salon. On est alors invité à sortir de l’abîme spectatorielle pour agir concrètement.

L’effet produit par le glissement entre fiction et réalité, propre au transmédia, est ici exploité dans toute sa profondeur, droit tendu vers une belle utilité.

Je donne pas cher de la note que je vais avoir, car on est loin de l’analyse universitaire demandée. Je suis désolé pour ça, peuple de CVStreet : je ne vous offrirais pas la publicité des palmes du mérite dans les facs de l’Hexagone. Je n’ai pas trouvé comment analyser sans vous faire l’insulte d’employer langue de bois universitaire, alors je me suis contenté de déclamer le simple enthousiasme que voilà.

Ce film est un réel exploit conceptuel. Du début à la fin cette tension : l’idée marrante du CV-affiche va-t-elle être détournée de sa fragile fin sociale au profit du rendement, de l’exhibition en télé-réalité, de la mode, de la popularité d’un politique… finalement, de tout ce qui se fout de l’équité ?

Ce film est un show qui ne fait aucune concession au show-business. Chaque faux-pas, chaque élément qui aurait pu déroger à l’ambition sociale est au contraire prétexte à mettre les pieds dans le plat et à prévenir des penchants pervers de la démagogie. En plus c’est marrant et beau.

Mes sympathies!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s